Projet

Rencontrer – Apprendre – Partager – Créer du lien

jurl est cinéaste et je suis Maeva, interne en psychiatrie.
Nous avons décidé de quitter la France quelques mois pour rencontrer des personnes en soin, des équipes de soin et des associations: tous acteurs dans le champs de la psychiatrie ou des politiques de « Santé Mentale ». Notre but était de découvrir d’autre façons de penser le soin.

C’est la façon dont nous avons conçu ce projet.
Nous avons été accueillis très chaleureusement par toutes ces personnes, qui nous ont accordé du temps et ouvert les portes de leurs lieux de soin, de leur parcours, de leur expérience, et même parfois de chez eux… Nous leur disons un grand Merci de nous offrir cet apprentissage, de nous permettre d’être vecteurs d’expériences humainement si riches.
Nous ne savions pas en partant quelles rencontres exceptionnelles nous allions faire mais nous avions décidé que cette expérience devrait pouvoir se partager pendant notre voyage et à notre retour.
Pendant le voyage, une première esquisse de ces rencontres s’est faite à l’aide de la publication d’articles. Ces articles sont accompagnés de créations de m3lphy, artiste protéiforme, qui a accepté de s’embarquer dans cette aventure collective.

À notre retour, nous avions le souhait de réaliser un film documentaire afin de pouvoir transmettre tout ce qui
ne s’écrit pas.
Dans le contexte actuel de crise, se cristallisent en psychiatrie de nombreuses interrogations sans réponses, incompréhensions et souffrances. Ceci ne se retrouve pas uniquement en psychiatrie mais traverse l’ensemble de notre société.

Saurons nous saisir cette « possibilité de changement » qu’une crise peut représenter ?
C’est en tout cas le pari que nous pouvons faire avec toutes les personnes qui se sentent concernées.

Comment pouvons nous inventer un « autrement » pour prendre soin ?
Notre parcours a été brusquement interrompu, comme beaucoup, à cause du Corona Virus. C’est donc depuis notre confinement que nous construisons ce site. Bien que cette situation ait mis un coup d’arrêt brutal à notre voyage, le cheminement continue et cela nous permet de prendre du recul sur ce qui a déjà été réalisé. Plus que jamais, cette crise nous permet de réfléchir à ce que nous voulons pour construire « l’Après ».